Photo développeur PIM

Les tips de Remi #4: à la conquête du monde

Si vous avez suivi mes tips jusqu’à maintenant, vous avez un PIM opérationnel pour votre marché intérieur. Pour un certain nombre d’entreprises, cela n’est pas suffisant puisque celles-ci sont résolument tournées vers l’international. Ce tips va donner les clés pour avoir un PIM répondant à ce besoin.

Je commence par le plus simple, les médias.

Dans le cas de notices utilisateurs, il semble évident d’exposer au consommateur une notice qu’il puisse lire, une notice francophone dans un pays germanophone serait malvenue. Dans ce cas, vous avez 2 possibilités :

– Le média contient une notice en plusieurs langues
– Vous avez une notice par langue et vous taguez le média avec un attribut contenant la langue de la notice. Dans les flux d’export, vous préciserez la valeur que le média doit avoir pour la cible souhaitée.

Pour les images, la gestion des médias à l’international est plus subtil et complexe. Un nombril à l’air est vu de manière indifférente dans certaines parties du globe et vu comme choquant dans une autre partie du globe. Il est donc nécessaire, dans ce cas, d’avoir une vision des « bonnes mœurs » de chacun des marchés que vous voulez toucher et de taguer les images si nécessaire avec un attribut ciblant le ou les marché(s) cible(s).

Enfin, dans le cas de vidéos, il faudra au moins un attribut contenant la langue des interlocuteurs ou bien des sous-titres s’ils existent. Il serait de mauvais goût d’envoyer une vidéo sous-titrée en chinois au Japon. Les remarques pour les images sont aussi valables du fait du contenu visuel d’une vidéo.

Maintenant que tout ce qui est « assets » est réglé, passons aux datas. Pour la suite de ce tips, je n’utiliserai volontairement plus le terme « pays ». En effet, un pays peut avoir plusieurs langues officielles (comme nos voisins belges et suisses par exemple) et de ce fait, un contenu devra potentiellement exister en plusieurs langues pour cibler le même marché. J’utiliserai donc le terme « marché extérieur ».

Un autre terme que je n’utiliserais plus par la suite de ce point est le terme « langue ». Plusieurs pays ont la même langue de base mais quelques divergences (exemple « quatre-vingt-dix » en français France et « nonante » en français Suisse) qui peuvent amener incompréhension voire vexation, donc une perte d’impact du discours marketing sur des canaux et finalement une baisse du taux de conversion sur le marché cible.

Il faut surtout faire attention à l’utilisation d’expressions propres à certains marchés extérieurs. Il est donc nécessaire de faire très attention aux traductions de vos données produits mais cela peut ne pas être suffisant. J’utilise volontairement le terme « marché » pour un autre point important de la diffusion à l’international des produits : la segmentation produit. En effet, un autre point à prendre en compte est la gestion de vos exclusivités ou la non diffusion d’une partie de votre catalogue pour raison politico-culturelle (la vente d’un caleçon « Vive Donald Trump » serait par exemple fort peu recommandé pour un certain nombre de marchés).

En somme, il faut donc tout d’abord tagguer un produit en fonction du ciblage marketing des différents marchés puis entamer la traduction du contenu. Enfin, il reste la temporalité de la diffusion de votre produit. Le diffusez-vous mondialement d’un coup ou préférez-vous le diffuser dans un marché dès que la contribution du produit est complète pour celui-ci (donc avant les autres) ? La réponse à cette question est entièrement vôtre et je ne puis vous conseiller sans connaitre votre mode opératoire actuel et vos objectifs.

Si vous avez suivi l’ensemble de mes tips, vous devez avoir maintenant un certain nombre d’astuces dans la mise en œuvre d’un référentiel produit. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Dans le cas de la mise en œuvre de « Click & Collect », ne serait-il pas intéressant d’avoir un référentiel des points de vente ? Et pourquoi pas dans le même logiciel ?  

Ça vous intéresse ?

Ne manquez pas mon prochain tips : « PIM, PXM, MDM Quésaco »

Vous avez un projet ?

Découvrez notre expertise PIM/DAM et comment nous pouvons vous accompagner.

Nos articles sur le même sujet:

D'autres Articles

Zento rejoint le programme partenaire de BigCommerce

Notre agence investit la solution "Challenger" du Gartner® Magic Quadrant

L’histoire de la digitalisation de Stokomani aux côtés de notre agence

Comment notre agence a aidé l'enseigne à poser tous les jalons de sa stratégie e-commerce et omnicanal?

Quelles sont les 5 tendances e-commerce à suivre dans le Retail en 2021?

Phygital, Re-Commerce, E-commerce éthique, IA, réalité augmentée.. les tendances à surveiller cette année.